Skip to main content

Plugin Node-Red – Contrôler la box Somfy Tahoma

Comme je l’évoquais dans mon article consacré à la box Tahoma, le monde de Somfy reste très fermé. Aujourd’hui, aucune API publique ne permet de consulter le statut de ses appareils ou de les commander. Pour ceux (comme moi) qui disposent d’une panoplie d’objets connectés, c’est embêtant de ne pouvoir les faire communiquer entre eux.

Tahoma disposant d’une application mobile, il apparait alors évident que des APIs soient exposées, ne serait-ce que pour cette utilisation. Un petit snif… et hop ! Voilà le contrôle des appareils possible 🙂

J’ai développe un petit plugin destiné à Node-Red (pour ceux qui ne connaissent pas, j’en ferai un article plus tard) pour contrôler ses assets Somfy connectés à la box Tahoma.

Lire la suite

Test de la box Somfy Tahoma

Voici quelques mois que j’ai installé des volets électriques Sofmy. Un des critères décisifs pour l’acquisition de ceux-ci était de pouvoir les domotiser (ouais, je sais, truc de geek…). L’installateur m’a donc dirigé vers la box de Somfy, connue sous le nom de Tahoma. Deux versions existent : la RTS, ou la IO-HomeControl. Le protocole RTS (Radio Technology Somfy) est le protocole historique des produits Somfy. Son inconvénient est qu’il est unidirectionnel : on émet une instruction, en espérant qu’elle arrive à son objectif. J’ai donc opté pour le petit nouveau-né : io-homecontrol, qui permet – entre autres – de placer ses volets à un degré de fermeture précis, et de recevoir leur état en temps réel.

Après ces quelques mois d’utilisation, je dois dire que je reste mitigé.

Lire la suite

Sauvegarder un NAS Buffalo sur un cloud

Hello !

Après ma mésaventure des disques qui plantent, j’ai décidé de sauvegarder mes NAS en ligne (en plus de la réplication sur d’autres supports… oui, je suis parano, et je l’assume !). J’ai choisi d’utiliser le service Object Storage proposé par OVH. Pourquoi utiliser ce service ?

  • Pas de limite d’espace
  • Une facturation au Go stocké
  • Un prix assez attractif (compter 0,012 € TTC / mois / Go stockés et 0,012 € TTC / Go en trafic sortant, ce qui ne devrait – en théorie – pas arriver souvent)

Pour créer le conteneur sur OVH, ce guide est assez bien fait. A noter que dans notre cas, nous veillerons bien à créer un conteneur privé. Il nous faut également un nom d’utilisateur et mot de passe OpenStack. Pour cela, utilisez ce guide.

Ensuite, occupons-nous du NAS. Le modèle dont je dispose est un Buffalo LinkStation acquis il y a quelques années. En bref, nous allons dans un premier temps activer un accès SSH à ce disque, puis installer un utilitaire de synchro et enfin paramétrer tout ça.

Lire la suite

Récupérer les données d’un disque endommagé

Et une bonne petite mésaventure pour bien terminer la semaine !

Je suis assez parano lorsqu’il s’agit de la potentielle perte de données, je suis toujours du genre à conserver X backups de tous mes fichiers/disques sur des autres disques locaux, voire sur le cloud. Enfin… tous mes disques sauf un, celui qui m’a bien sûr claqué entre les pattes ce matin.

Quand je dis claqué, je parle bien sûr d’un point de vue logiciel ! (Si je l’avais explosé avec un marteau, les chances de récupérer ne serait-ce qu’un fichier auraient été nulles). Sans raison apparente, voilà que ce beau disque n’est soudainement plus reconnu, ni par Windows, ni par OSX. WTF ?!

Après quelques recherches, je suis tombé sur une petite perle qui m’a épargné un arrachage de cheveux intensif : TestDisk. Disponible sur Windows, OSX et Linux, ce petit utilitaire vous permet d’analyser, parcourir puis extraire des données de vos disques, même si ces derniers ne sont plus reconnus par le système.

Lire la suite

Changement d’hébergeur, direction O2Switch !

Petit cadeau pour la nouvelle année, le blog (et tous mes autres sites d’ailleurs) ont déménagés vers un nouvel hébergeur !

Depuis 12 ans, je ne jurais que par un seul hébergeur : OVH  (si si, j’ai fouillé les archives. Ma première facture chez eux a été émise le 29 mars 2004 à 12:06) ! Or, récemment, ces derniers ont changés leurs tarifs tout en, à mon sens, proposant un service moins innovant, moins attractif qu’il ne l’était avant (mais c’est un autre sujet…). Sans vouloir polémiquer, la hausse des tarifs a été la principale cause. En étant entrepreneur, je dois maitriser mes coûts et ne peux laisser passer des hausses arbitraires (et je ne suis pas le seul), surtout lorsqu’elle représentent 33% du tarif du pack. La raison évoquée et l’amélioration de la relation client qui ne semble pas être au rendez-vous (17 minutes d’attente au support…).

J’ai donc demandé à mon vieil ami Google s’il n’avait pas un autre hébergeur en stock et je suis tombé sur un hébergeur, Français lui aussi, que je ne connaissais pas : O2Switch. Au premier abord, il ne peut rivaliser face au mastodonte OVH. Au deuxième abord, en revanche, il arrive totalement à la cheville d’OVH, voire même, il le dépasse.

Pour un tarif de 72 € TTC par ans (5 € HT / mois), vous avez une offre tout illimité, avec un domaine inclus. Pour le moment, j’ai migré 7 – 8 sites dessus et tous tournent parfaitement. En résumé, j’en suis très content !

Si vous aussi, vous cherchez un petit hébergeur sympa, fiable et performant, pensez à eux !

CSI : Cyber – Nouveau spin-off des Experts

J’ai récemment entendu parler d’une nouvelle série qui pointait le bout de son nez : CSI : Cyber (ou Les Experts : Cyber). Enfin, « nouvelle » est un bien grand mot, puisqu’il s’agit d’un spin-off des Experts, mais cette édition a la particularité de toucher à un milieu qui m’intéresse particulièrement : le cyber-monde (ca se dit ça?) Toujours est-il que j’ai regardé les deux premiers épisodes, qui sont malheureusement nettement en dessous de ce que j’imaginais…

On y retrouve des têtes connues, et notamment James Van Der Beek (le « Dawson » de mon époque), Peter MacNicol (le pote américain de Mr Bean…) ou encore – et c’est ici le petit lien avec la version originale des Experts – Patricia Arquette, qui a fait deux apparitions dans les Experts.

Au niveau du pitch, je vous place la scène : un odieux crime à eu lieu qui est en rapport avec un piratage informatique ou le deep-web, alors on fait appel à cette section spécialisée du FBI pour qu’elle vienne capturer le méchant ! En gros, c’est un peu un mix des Experts et de Esprits Criminel (ah oui … le personnage de Patricia Arquette est un peu profiler !). Au niveau des technologies, sans vouloir trop spoiler, c’est  – comme souvent à la télé – bien tiré par les cheveux.

Bref j’ai pas accroché…

Un imprimante qui imprime mal ? On va la nettoyer ! (HP Officejet 6600)

J’ai récemment récupéré une imprimante, HP Officejet 6600, que je n’avais pas utilisé depuis quelques années (deux ans en fait…). Manque de bol, lorsque je l’avais rangé, j’avais laissé les cartouches (compatibles, pas originales) dedans. Après quelques années de non-utilisation, je vous laisse imaginer le résultat…

Ma première impression fut une calamité : le jaune sortait vert, le noir n’était pas net du tout, le cyan étant quasiment noir et le magenta, je n’en parle même pas… Je ne voulais cependant pas jeter une imprimante qui m’avait tout au plus servi une dizaine de fois. Après quelques recherches sur Internet, le problème viendrait probablement des buses d’impressions qui seraient bouchées (dû à la piètre qualité des cartouches compatible, ou de la longue période d’inactivité). Avec un petit budget inférieur à 5 €, j’ai entièrement nettoyé ces buses et l’imprimantes est maintenant comme neuve !

Lire la suite

Créer une clef bootable depuis OSX

Comme vous l’avez sans doute lu précédemment, j’ai eu quelques petits soucis de disques durs… Samsung m’en a enfin livré un nouveau, tout beau tout neuf.

J’ai donc voulu me créer une jolie clef bootable depuis OSX pour installer mon système sur ce nouveau venu. Au premier abord, effectuer cette manip sous OSX semble simple. Mais très vite, les erreurs du type Impossible de valider la source - erreur 254 arrivent.

Du coup, je me suis dit que la façon la plus « simple » de procéder était de passer par le terminal. Voici la procédure…

Lire la suite

Comment ce film aurait-il du finir ?

Hello !

En plus des nouvelles technologies, je suis également un grand fan de cinéma. Souvent, dans les films les personnages ont des réactions bizarres, qui du coup donnent lieu à des problèmes supplémentaires. Le dernier exemple ne date de pas plus tard qu’hier. Je suis allé voir Night Run et (attention, spoiler !) dans une des scènes, un des personnage a un des tueurs à ses trousses en joue, prêt à l’éliminer mais il ne saisit pas l’occasion… Plus tard dans le film, je vous laisse deviner qui revient à la charge ?!Eh oui ! Je suis sûr que ce genre d’absurdité vous a sauté aux yeux aussi !

Visiblement, je ne suis pas le seul !

Vous connaissez « How Should It Have Ended? » ? C’est une petite série de vidéos qui exploite ce genre d’absurdité et invente des fins/passages alternatifs… Je vous laisse admirer l’épisode sur Les Gardiens de la Galaxie :