Skip to main content

Créer une clef bootable depuis OSX

Comme vous l’avez sans doute lu précédemment, j’ai eu quelques petits soucis de disques durs… Samsung m’en a enfin livré un nouveau, tout beau tout neuf.

J’ai donc voulu me créer une jolie clef bootable depuis OSX pour installer mon système sur ce nouveau venu. Au premier abord, effectuer cette manip sous OSX semble simple. Mais très vite, les erreurs du type Impossible de valider la source - erreur 254 arrivent.

Du coup, je me suis dit que la façon la plus « simple » de procéder était de passer par le terminal. Voici la procédure…

Transformer votre fichier ISO en Image de disque

La première étape consiste à créer une image disque que votre Mac saura bien interpréter. Pour cela, rendez-vous dans le dossier où se trouve votre ISO (avec la commande cd), puis entrez la commande :

Si on décompose, on utilise ici la fonction convert de la commande hdiutil. On indique qu’on va transcoder notre image en UDRW, qu’elle s’appelle ubuntu-14.04.1-desktop-amd64.iso et que le fichier de sortie portera le même nom (ubuntu-14.04.1-desktop-amd64) auquel sera automatiquement ajouté l’extension .dmg.

Notez que suivant la taille de votre image et la patate de votre bécane, ça peut prendre un peu de temps… Dans mon cas, ça a pris environ 10 minutes.

Copier l’image sur votre disque bootable

Pour cela, nous allons déjà rechercher où a été monté notre disque USB. Dans le terminal, lancez la commande :

diskutil list

Repérez le chemin de votre disque USB (dans mon cas /dev/disk2). Par soucis de rapidité, nous allons directement travailler avec le disque en brut (« raw »). Pour cela, nous rajoutons un « r » devant le nom du disque, ce qui donne /dev/rdisk2.

Attention, le disque USB n’est PAS toujours sur /dev/disk2. Le chemin dépend de votre machine… faites bien attention !

Ensuite, nous allons copier l’image sur le disque USB. Pour cela, entrez dans le terminal :

sudo dd if=./ubuntu-14.04.1-desktop-amd64.dmg of=/dev/rdisk2 bs=1m

La commande dd permet d’effectuer l’opération. Nous lui passons notre image grâce à if (pour inputed file) et le disque USB grâce à of (outputted file). Veuillez noter qu’on lui indique un block size de 1m, pour aller plus vite.

Ici aussi l’opération peut prendre plusieurs dizaines de minutes. Attrapez un café, soyez patient et tout ira bien ! Une fois la commande terminée, votre USB est bootable. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *