Skip to main content

Sauvegarder un NAS Buffalo sur un cloud

Hello !

Après ma mésaventure des disques qui plantent, j’ai décidé de sauvegarder mes NAS en ligne (en plus de la réplication sur d’autres supports… oui, je suis parano, et je l’assume !). J’ai choisi d’utiliser le service Object Storage proposé par OVH. Pourquoi utiliser ce service ?

  • Pas de limite d’espace
  • Une facturation au Go stocké
  • Un prix assez attractif (compter 0,012 € TTC / mois / Go stockés et 0,012 € TTC / Go en trafic sortant, ce qui ne devrait – en théorie – pas arriver souvent)

Pour créer le conteneur sur OVH, ce guide est assez bien fait. A noter que dans notre cas, nous veillerons bien à créer un conteneur privé. Il nous faut également un nom d’utilisateur et mot de passe OpenStack. Pour cela, utilisez ce guide.

Ensuite, occupons-nous du NAS. Le modèle dont je dispose est un Buffalo LinkStation acquis il y a quelques années. En bref, nous allons dans un premier temps activer un accès SSH à ce disque, puis installer un utilitaire de synchro et enfin paramétrer tout ça.

Lire la suite

Récupérer les données d’un disque endommagé

Et une bonne petite mésaventure pour bien terminer la semaine !

Je suis assez parano lorsqu’il s’agit de la potentielle perte de données, je suis toujours du genre à conserver X backups de tous mes fichiers/disques sur des autres disques locaux, voire sur le cloud. Enfin… tous mes disques sauf un, celui qui m’a bien sûr claqué entre les pattes ce matin.

Quand je dis claqué, je parle bien sûr d’un point de vue logiciel ! (Si je l’avais explosé avec un marteau, les chances de récupérer ne serait-ce qu’un fichier auraient été nulles). Sans raison apparente, voilà que ce beau disque n’est soudainement plus reconnu, ni par Windows, ni par OSX. WTF ?!

Après quelques recherches, je suis tombé sur une petite perle qui m’a épargné un arrachage de cheveux intensif : TestDisk. Disponible sur Windows, OSX et Linux, ce petit utilitaire vous permet d’analyser, parcourir puis extraire des données de vos disques, même si ces derniers ne sont plus reconnus par le système.

Lire la suite

Un imprimante qui imprime mal ? On va la nettoyer ! (HP Officejet 6600)

J’ai récemment récupéré une imprimante, HP Officejet 6600, que je n’avais pas utilisé depuis quelques années (deux ans en fait…). Manque de bol, lorsque je l’avais rangé, j’avais laissé les cartouches (compatibles, pas originales) dedans. Après quelques années de non-utilisation, je vous laisse imaginer le résultat…

Ma première impression fut une calamité : le jaune sortait vert, le noir n’était pas net du tout, le cyan étant quasiment noir et le magenta, je n’en parle même pas… Je ne voulais cependant pas jeter une imprimante qui m’avait tout au plus servi une dizaine de fois. Après quelques recherches sur Internet, le problème viendrait probablement des buses d’impressions qui seraient bouchées (dû à la piètre qualité des cartouches compatible, ou de la longue période d’inactivité). Avec un petit budget inférieur à 5 €, j’ai entièrement nettoyé ces buses et l’imprimantes est maintenant comme neuve !

Lire la suite

Créer une clef bootable depuis OSX

Comme vous l’avez sans doute lu précédemment, j’ai eu quelques petits soucis de disques durs… Samsung m’en a enfin livré un nouveau, tout beau tout neuf.

J’ai donc voulu me créer une jolie clef bootable depuis OSX pour installer mon système sur ce nouveau venu. Au premier abord, effectuer cette manip sous OSX semble simple. Mais très vite, les erreurs du type Impossible de valider la source - erreur 254 arrivent.

Du coup, je me suis dit que la façon la plus « simple » de procéder était de passer par le terminal. Voici la procédure…

Lire la suite

Les disques dur SSD – Encore trop tôt ?

Il y a un an, je décidais de booster un peu mon PC fixe en achetant un disque dur SSD. Malgré les mésaventures déjà encourues avec mon Macbook (qui en est déjà à son 3e disque dur, dont le 2e SSD) j’ai décidé de ne pas prendre le simple entrée de gamme, mais de bien faire la chose en lisant quelques tests. A l’époque, j’ai jeté mon dévolu sur le Samsung SSD 840 PRO 128 GB. Seulement, les problèmes ne sont pas tout de suite arrivés.

Un an et 10 jours (notons bien les 10 jours …) après son acquisition, voilà pas que la petite bête décidé subitement de mettre fin à ses jours, comme ça, sans prévenir. Soit, je me rends dans ma boutique, qui m’annonce que s’il avait claqué 10 jours auparavant, je serai reparti avec un joli disque tout neuf, mais pas de chance, je dois maintenant contacter directement Samsung. A première vue, rien de bien compliqué. Mais obtenir un retour pour les disques dur SSD chez Samsung demande visiblement plus de procédure que d’obtenir un rendez-vous avec Obama.

Première étape : Faire un bon de retour. Jusqu’ici pas très compliqué, on note le numéro de série, le modèle, les infos persos, tout ça et on valide. Super ! Le bon de retour est généré, je l’imprime en deux exemplaires, comme mentionné. Je signe un des deux exemplaires, comme mentionné. Je prépare ensuite le carton et … petit détail … je le renvoie où ? Aucune adresse n’est mentionnée sur le bon de retour, ni sur le site Samsung.

Deuxième étape : Contacter Samsung. On commence par la facilité, le fameux t’chat en ligne. Pas de pot, je me fais rembarrer en coréen par leur serveur Oracle :

samsung-oracle-bug

 

Bon, on respire, on décroche le téléphone et on appelle la hotline (ouverte jusqu’à 20h ! Magnifique !). On dégaine donc l’iPhone et on compose le petit numéro 01 48 63 00 00. Après moult interaction avec la dame du serveur vocal, je me trouve connecté à un technicien. La conversation a été relativement courte :

  • Moi : « Bonjour, je vous appelle au sujet d’un disque SSD Samsung 840 PRO 128 GB que j’ai acquis il y a un peu plus d’un an, et qui ne passe plus en garantie à la boutique mais directement chez vous. Il a cessé de fonctionner il y a quelques jours. Quelle est la procédure ? »
  • Le monsieur (serein) : « Bonjour Monsieur, pour tout ce qui concerne le stockage SSD, ce n’est pas cette hotline ci. Il faut appeler le 00 800 8010 8011. Bonne journée ! »

C’était court hein ?

Soit, j’appelle ce fameux numéro et une douce voix avec un accent très prononcé (indien peut être ?) m’annonce que leur bureaux sont ouverts de 8h30 à 17h00. Hum. Je vais rappeler pendant ces fameuses heures d’ouverture ! On verra bien !

Suite au prochain épisode… (comme ils disent dans les séries US…)

Edit 19/03 : Après avoir été en relation par e-mail avec les gens de Samsung (service SSD !), le problème est presque réglé. Ces messieurs se sont chargés de m’envoyer DHL récupérer le disque défectueux pour procéder à l’échange ! Comme quoi, si vous avez un disque qui pète, pas la peine d’aller sur le site de Samsung, passez directement par l’e-mail : samsungmemory@hanaro.eu. Vous serez en relation avec un service technique compétant qui règlera le soucis en moins de 48h !